05 août 2009

Un Parti souverainiste membre du Comité de liaison de la Majorité présidentielle ?

Communiqué de presse des jeunes radicaux

Créé le 30 juin dernier après les élections européennes, le Comité de liaison de la Majorité présidentielle,
qui regroupait jusqu'à présent six partis politiques (l'UMP, le Nouveau Centre, la Gauche Moderne)
dont trois intégrés à l'UMP (Le Parti Radical, Les Progressistes et Le Parti Chrétien-démocrate) a pour but
de coordonner l'action des partis soutenant la Majorité présidentielle.

Philippe de Villiers vient d'annoncer que le Parti qu'il préside, Le Mouvement Pour la France, entrait dans
ce Comité : "J'accepte une proposition de Nicolas Sarkozy : intégrer, à la rentrée, le comité de liaison de la
majorité présidentielle. Avec Jean-Claude Gaudin, Hervé Morin, Jean-Marie Bockel, Éric Besson. Le
Mouvement pour la France sera la composante souverainiste de cette majorité présidentielle".

Pour les Jeunes Radicaux, deux réflexions s'imposent :
- les leaders et observateurs politiques oublient fréquemment de rappeler l’existence du Parti Radical alors
que le Parti de Jean-Louis BORLOO est l'un des acteurs principaux du Gouvernement de François FILLON
et que le Parti Radical est une composante de la Majorité présidentielle depuis 2002.
- la Majorité présidentielle, dans un souci légitime d'ouverture et de rassemblement, réalise aujourd'hui un
grand écart évident d'une part entre les valeurs d'une droite souverainiste et celles d'une droite européenne et d'autre part notamment entre les partisans du Non à l’OTAN, du Non au travail le dimanche, du Non à la loi
Hadopi et au contraire ceux qui ont soutenu ces projets.

Bien évidemment, si les Partis membres de ce Comité de liaison ne sont pas en contradiction frontale sur
tous les sujets, des tensions apparaîtront inéluctablement, eu égard aux valeurs contradictoires qui sont
défendues par chacun.

Si les Jeunes Radicaux se réjouissent qu'un tel débat puisse avoir lieu entre des sensibilités différentes, par
des personnes de qualité ayant des opinions différentes, encore faut-il qu’un consensus soit possible,
réalisable et constructif.


Posté par jeunesradicaux92 à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Un Parti souverainiste membre du Comité de liaison de la Majorité présidentielle ?

Nouveau commentaire